Les collections

Virus du niébé Curly Top - Apprenez à gérer les pois du sud avec le virus Curly Top

Virus du niébé Curly Top - Apprenez à gérer les pois du sud avec le virus Curly Top


Par: Mary Ellen Ellis

Le virus Southern Pea Curly Top peut endommager votre récolte de pois si vous ne la gérez pas. Transmis par un insecte, ce virus attaque plusieurs types de légumes du jardin et dans le pois du sud ou le niébé, il peut gravement limiter la récolte de l’année.

Symptômes du virus Curly Top sur les pois du sud

Le virus Curly Top est une maladie transmise spécifiquement par la cicadelle de la betterave. Le temps d'incubation du virus chez les insectes n'est que d'environ 21 heures, et ce temps raccourcit lorsque les conditions sont chaudes ou chaudes. Les symptômes de l'infection chez des plantes comme les pois du sud commenceront à apparaître seulement 24 heures après la transmission par temps chaud. Lorsque le temps est plus frais, l'apparition des symptômes peut prendre jusqu'à deux semaines.

Les symptômes du virus de la tête bouclée du niébé commencent généralement par un retard de croissance et un plissement des feuilles. Le nom de la tête bouclée vient des symptômes que l'infection provoque dans les feuilles de la plante: torsion, ondulation et roulement. Les branches sont également déformées. Ils se penchent vers le bas, tandis que les feuilles se recroquevillent. Sur certaines plantes, comme les tomates, les feuilles s'épaissiront également et développeront une texture coriace. Certaines plantes peuvent également montrer du violet dans les veines sous les feuilles.

L'infection est plus susceptible d'être sévère et les symptômes plus visibles et généralisés par temps chaud. Une intensité lumineuse élevée accélère également la propagation de l'infection et aggrave les symptômes. Une humidité élevée réduit en fait la maladie, probablement parce qu'elle ne favorise pas les cicadelles. Une faible humidité rendra l'infection plus grave.

Gestion des pois du sud avec le virus Curly Top

Comme pour toute maladie du jardin, si vous pouvez prévenir cette infection, c'est mieux que d'essayer de gérer ou de traiter la maladie. Malheureusement, il n'y a pas de bon pesticide pour éliminer les cicadelles de la betterave, mais vous pouvez protéger vos plantes en utilisant des barrières grillagées.

Si vous avez des mauvaises herbes ou d'autres plantes dans le jardin infectées par le virus, supprimez-les et détruisez-les pour protéger vos plants de pois. Vous pouvez également utiliser des variétés de légumes résistantes au virus de la tête bouclée.

Cet article a été mis à jour pour la dernière fois le

En savoir plus sur Black Eyed Peas


Maladies virales du haricot

»Les maladies du haricot causées par des virus peuvent entraîner une réduction significative du rendement et de la qualité des gousses.
»Les virus qui infectent le haricot sont transmis (vecteurs) par des insectes, notamment les pucerons, les cicadelles, les aleurodes et les thrips.
»Les stratégies de gestion des maladies virales devraient inclure la plantation de semences exemptes de maladies et la résistance quand elles sont disponibles.

Les symptômes de nombreuses maladies virales du haricot sont similaires et le diagnostic sur le terrain basé sur les seuls symptômes est très difficile et déconseillé. Les plantes suspectées d'infection virale doivent être évaluées dans une clinique de diagnostic des plantes pour vérifier les virus spécifiques présents. Savoir quel virus est à l'origine du problème est important pour la mise en œuvre de stratégies de gestion appropriées, y compris la sélection de variétés résistantes aux maladies.

HARICOT MOSAIQUE COMMUN

La mosaïque commune du haricot (BCM) est causée par le virus de la mosaïque commune du haricot (BCMV) dans l'hémisphère occidental. L'infection par ce virus se traduit par un motif en mosaïque (alternance de taches de vert clair et vert foncé) se développant sur les feuilles (figure 1). Un certain plissement et un enroulement vers le bas des feuilles peuvent également se produire. 1 Les symptômes sont plus distincts à des températures comprises entre 68 et 77 ° F.

Figure 1. Symptômes foliaires du haricot
mosaïque commune. Howard F. Schwartz, Université d'État du Colorado, Bugwood.org

Le BCMV hiverne chez les hôtes de mauvaises herbes infectés et dans les semences infectées. 2 Le virus est le plus souvent transmis d'une plante à l'autre sur le terrain par les pucerons. Cependant, le virus peut également être transmis par le pollen infecté et par transmission mécanique, le transfert de la sève d'une plante infectée dans de petites plaies d'une autre plante.

L'utilisation de semences certifiées et exemptes de maladies empêche l'introduction du BCM sur les semences, et la plupart des variétés de haricots commerciales ont un certain niveau de résistance au BCMV. 1 Il existe plusieurs souches de BCMV et plusieurs gènes de résistance sont utilisés dans les variétés commerciales. Les gènes de résistance non spécifique de souche (bc-u) et de résistance spécifique de souche (bc-1, bc-12, bc-2, bc-22 et bc-3) sont disponibles. Les variétés de haricots qui incluent une combinaison de ces gènes (bc-u + bc-3 ou bc-u + bc-22 + bc-3) présentent des niveaux assez élevés de résistance aux souches les plus courantes du pathogène. 2 Le cycle de propagation d'une plante à l'autre peut être interrompu dans certaines régions, comme le sud de la Floride, par une période prolongée (3-4 mois) sans haricots en été, mais l'organisation et l'application de telles périodes sans haricots peuvent être difficiles. 3

MOSAÏQUE JAUNE HARICOT

La mosaïque jaune du haricot (BYM) est causée par le virus de la mosaïque jaune du haricot (BYMV) et provoque également un motif de mosaïque vert clair et foncé sur les feuilles, souvent avec la présence de taches jaune vif (figure 2). 2 Certaines souches provoquent une malformation des feuilles et une mosaïque et une distorsion des gousses. Les plantes infectées peuvent être rabougries et touffues.

Figure 2. Symptômes de la mosaïque sur une feuille infectée par une mosaïque jaune de haricot. Jeffrey W. Lotz, Département de l'agriculture et des services aux consommateurs de Floride, Bugwood.org

Ce virus hiverne également chez les hôtes adventices et est transmis par les pucerons. Comme le BCMV, le BYMV peut également être transmis mécaniquement. Cependant, le BYMV n'est pas connu pour être transmis par les semences.

Il existe plusieurs souches de BYMV, et des gènes de résistance générale et spécifiques à la souche sont disponibles dans certains cultivars de haricots secs. La résistance au BYMV n'est pas facilement disponible dans les cultivars commerciaux de haricot mange-tout. La gestion de la maladie en contrôlant les mauvaises herbes hôtes ou les pucerons n'est généralement pas efficace. 1

VEINE DE TRÈFLE JAUNE

Les symptômes de l'infection par le virus de la veine jaune du trèfle (CYVV) varient en fonction de la souche du virus présent, du cultivar, du moment de l'infection et de l'environnement. 2 La maladie se manifeste généralement par une mosaïque vert-jaune proéminente sur les feuilles, un rabougrissement des plantes et une distorsion et une marbrure sévères des gousses. Un symptôme de nécrose veineuse se développe chez certains cultivars.

Le virus se propage le plus souvent à partir de plantes de trèfle infectées et est transmis par les pucerons. Aucune transmission par graines du CYV n'a été démontrée. La résistance au CYV n'est pas disponible dans les variétés commerciales de haricots verts. 2

TOP CURLY

La tête bouclée des haricots, causée par le virus de la betterave bouclée (BCTV), est la plus problématique dans les régions de croissance semi-arides occidentales des États-Unis.2 Les symptômes peuvent varier selon la souche du virus, le stade de croissance du cultivar et de l'hôte et la température. Les symptômes foliaires comprennent un plissement et une malformation du cou croisé des trifoliées (figure 3). Les plantes infectées sont gravement rabougries et groupées, et la mort des plantes peut survenir quelques semaines après l'infection.

Figure 3. Retard de croissance et feuille
malformation de l'infection par le virus Beet curly top. Howard F. Schwartz, État du Colorado
Université, Bugwood.org

Ce virus est transmis par les cicadelles, qui réussissent mieux dans les conditions chaudes et sèches de l'ouest. Le virus et la cicadelle hivernent sur un certain nombre d'hôtes, y compris des annuelles d'hiver comme les moutardes. Au fur et à mesure que ces hôtes s'assèchent au printemps, les cicadelles migrent vers les cultures vertes irriguées de la région, propageant le virus à mesure qu'elles se nourrissent. La BCTV n'est pas transmise par les semences et n'est pas transmise mécaniquement.

Il existe certains cultivars de haricots verts résistants au top 4 frisé, et une plantation tardive, après des migrations majeures du vecteur de la cicadelle, peut réduire la quantité de maladie sur les variétés sensibles. 2

HARICOT GOLDEN MOSAIC

La mosaïque dorée du haricot (BGM), causée par le virus de la mosaïque dorée du haricot (BGMV), peut se produire dans les régions les plus méridionales des États-Unis, dans les Caraïbes et au Mexique. Les symptômes de cette maladie comprennent un motif de mosaïque jaune vif ou doré sur les feuilles, le roulement des feuilles, le rabougrissement des plantes, l'avortement des fleurs et la déformation des gousses (figure 4). 1,2

Figure 4. Symptômes foliaires de la mosaïque dorée du haricot. Howard F. Schwartz, Université d'État du Colorado, Bugwood.org

Le BGMV est transmis par les aleurodes, et la maladie est plus susceptible de se produire pendant les périodes chaudes (80 ° F) et sèches qui favorisent le mouvement et la reproduction des aleurodes. Évitez de planter des haricots pendant ces périodes chaudes et sèches lorsque les populations d'aleurodes sont élevées. Aussi, évitez de planter car d'autres hôtes reproducteurs d'aleurodes (par exemple le soja) commencent à décliner, favorisant le mouvement des vecteurs. La résistance est disponible dans quelques variétés de haricots communs. 2

NOEUD ROUGE

Le nœud rouge est causé par le virus de la strie du tabac (TSV) et se produit sur les haricots dans le sud-est des États-Unis et au Mexique. Le symptôme distinctif de cette maladie est une rougeur des nœuds sur la tige, et les plantes infectées peuvent se plier et se casser au niveau des nœuds. Une nécrose des veines se développera parfois sur les feuilles primaires et des taches annulaires rouges peuvent se former sur les gousses. 2

Figure 5. Symptômes du nœud rouge. Howard F. Schwartz, Université d'État du Colorado, Bugwood.org

TSV hiverne sur un certain nombre de légumineuses hôtes, y compris le mélilot. Le virus est transmis par les thrips et une transmission par graines a été observée chez les haricots. La plantation de semences indemnes de maladies et le contrôle des légumineuses qui peuvent être des sources du virus aideront à prévenir cette maladie sporadique.

MOSAÏQUE DE CONCOMBRE

Les symptômes de la mosaïque du concombre, causés par le virus de la mosaïque du concombre (CMV), peuvent inclure une décoloration de la mosaïque et une distorsion sévère des feuilles, et les gousses peuvent devenir courbées et marbrées. Le CMV est transmis par les pucerons, y compris le puceron du soja, et le virus peut être transmis par les semences. Le CMV peut hiverner sur de nombreuses espèces végétales. Le contrôle de cette maladie est difficile, car il n'y a pas de bonne résistance disponible chez les cultivars de haricots mange-tout. L'utilisation de semences exemptes de virus peut réduire les niveaux d'incidence dans les zones où le virus n'est pas présent dans les mauvaises herbes et autres espèces de cultures. La destruction des hôtes réservoirs et le contrôle des vecteurs de pucerons peuvent réduire la propagation du CMV, mais cette stratégie n'est souvent pas réalisable. 2

SOURCES

1 Hagedorn, D. J. et Inglis, D. A. 1986. Manuel des maladies du haricot. A3374. Université du Wisconsin-Extension.
2 Schwartz, H.F., Steadman, J.R., Hall, R., et Forster, R.L. 2005. Compendium of bean maladies. Deuxième édition. Société américaine de phytopathologie, St. Paul, MN.
3 Pernezny, K., Palmateer, A. et Kucharek, T. 2008. Maladies des haricots potagers de Floride: buisson, lima, poteau, cire, pois du sud, pois anglais et pois mange-tout. Université de Floride, IFAS Extension. PP209.
4 Pscheidt, J.W., et Ocamb, C.M. 2016. Bean, tout (Phaseolus vulgaris) -curly top. Manuel de gestion des maladies végétales du nord-ouest du Pacifique. Université d'État de l'Oregon.

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Pour plus d'informations agronomiques, veuillez contacter votre représentant semencier local. Développé en partenariat avec Technology Development & Agronomy by Monsanto.

Les résultats individuels peuvent varier et les performances peuvent varier d'un endroit à l'autre et d'une année à l'autre. Ce résultat peut ne pas être un indicateur des résultats que vous pouvez obtenir car les conditions locales de culture, de sol et de temps peuvent varier. Les producteurs devraient évaluer les données de plusieurs endroits et années chaque fois que possible. TOUJOURS LIRE ET SUIVRE LES DIRECTIVES SUR L'ÉTIQUETTE DES PESTICIDES. Les recommandations de cet article sont basées sur des informations obtenues à partir des sources citées et doivent être utilisées comme référence rapide pour obtenir des informations sur les maladies du haricot. Le contenu de cet article ne doit pas se substituer à l'opinion professionnelle d'un producteur, d'un cultivateur, d'un agronome, d'un pathologiste et d'un professionnel similaire traitant de cette culture spécifique.

SEMINIS NE GARANTIT PAS L'EXACTITUDE DES INFORMATIONS OU CONSEILS TECHNIQUES FOURNIS DANS LES PRÉSENTES ET DÉCLINE TOUTE RESPONSABILITÉ POUR TOUTE RÉCLAMATION IMPLIQUANT DE TELS INFORMATIONS OU CONSEILS. 1160727161841 092216DME


Virus de la courbure des feuilles de courge dans les cucurbitacées

»Le virus de la courbure des feuilles de courge peut entraîner de graves pertes de rendement sur la courge et la pastèque.
»La gravité de la maladie est fortement corrélée à la présence et à l'activité des aleurodes de la patate douce et des feuilles argentées.
»Les stratégies de gestion de la courbure des feuilles de courge se concentrent sur la prévention de l'infection des jeunes plants.

LE PATHOGÈNE

La maladie, la courbure des feuilles de courge, est causée par le virus de la courbure des feuilles de courge (SLCV). La maladie a été observée pour la première fois sur des plants de courges d'hiver et d'été dans le sud des États-Unis et le nord du Mexique en 1977 et 1978.1,2 Le virus de la courbure des feuilles de courge est capable d'infecter principalement les hôtes des cucurbitacées, notamment la pastèque, le melon, le concombre et la citrouille (Cucurbita maxima et C. moschata) et les courges (C. pepo). Les pertes les plus graves dues à la courbure des feuilles de courge se produisent dans la courge, la citrouille et la pastèque.2,3 Les pertes de concombre et de melon sont généralement mineures. Il a également été démontré que le SLCV infectait les haricots verts et les plants de tabac, mais jusqu'à présent seulement dans des conditions expérimentales après inoculation.

Il existe un complexe de souches de SLCV, qui se différencient par leurs propriétés biologiques, y compris la gamme d'hôtes et la capacité à être transmises mécaniquement. 1 SLCV-E et SLCV-CA se trouvent dans le sud-ouest des États-Unis (Arizona, Californie et Texas), dans le nord du Mexique (Sonora) et en Amérique centrale (Costa Rica, République dominicaine, Guatemala, Honduras et Nicaragua). Ces virus se retrouvent également au Moyen-Orient (Israël, Jordanie, Liban, Arabie Saoudite, Egypte) et à Taiwan. 2

SYMPTÔMES

Les symptômes de la courbure des feuilles de courge varient quelque peu selon l'espèce hôte et le stade de développement de la plante au moment de l'infection. De graves pertes peuvent survenir lorsque les plantes sont infectées lorsqu'elles sont jeunes, en particulier au stade des semis. L'infection de plantes plus âgées plus tard dans la saison peut ne pas avoir d'impact notable sur le rendement. 1,3 Les premiers symptômes apparaissent généralement 6 à 12 jours après l'infection de la plante. Les symptômes généraux comprennent un rabougrissement sévère de la plante et une courbure ascendante des feuilles (figure 1). Sur la pastèque, la citrouille et la courge, une mosaïque chlorotique ou des marbrures sur les feuilles peuvent se développer. 2

Figure 1. L'enroulement vers le haut des feuilles est un symptôme courant de l'infection par le SLCV de la courge, de la citrouille et de la pastèque.

Les plantes infectées lorsqu'elles sont jeunes restent rabougries et cessent de produire des feuilles (figure 2). Les fleurs tombent après leur formation et la nouaison est rare. Les fruits qui nouent peuvent être petits, ne pas atteindre la maturité et peuvent être décolorés, déformés et bosselés. 1 Un gonflement des veines (figure 3) dans les feuilles peut se produire, et des excroissances appelées enations peuvent se développer sur la face inférieure des feuilles.

Figure 2. Retard de croissance d'une nouvelle croissance causé par une infection par SLCV.

Sur la pastèque, l'infection par le SLCV provoque un froissement sévère et une marbrure jaune des feuilles. Les infections précoces se traduisent généralement par des plants rabougris avec des feuilles recourbées et marbrées et une faible nouaison. Les plantes infectées plus tard peuvent être rabougries et présenter un enroulement et un froissement des feuilles vers le haut. Les fruits qui ont été mis avant que la plante ne soit infectée peuvent être commercialisables, mais la nouaison après l'infection ne l'est généralement pas. 1 Les symptômes sur le concombre et le melon sont généralement légers, voire inexistants. Certaines variétés de melon sont plus sensibles et un enroulement des feuilles peut se produire.

Figure 3. Symptômes de gonflement veineux causés par une infection à SCLV.

CONDITIONS ET CYCLE DE MALADIE

Le SLCV survit dans les cultures de cucurbitacées infectées et les plantes adventices de cucurbitacées. Le virus est transmis de plante en plante par l'aleurode de la patate douce (Bemisia tabaci) et l'aleurode argentée (B. tabaci, biotype B). Aucune transmission par graines n'a été détectée pour le SCLV sur les cucurbitacées. 1

Le SLCV est transmis de manière persistante par les aleurodes, ce qui signifie qu'une longue période d'alimentation (au moins 30 minutes) est nécessaire pour qu'une aleurode acquière le virus d'un hôte infecté, une longue période d'alimentation est nécessaire pour que l'aleurode transmette le virus à un animal en bonne santé. l'hôte, et l'aleurode reste infectieuse pendant une longue période (au moins 7 à 10 jours ou la vie de l'aleurode). 1

La maladie est plus grave lorsque les aleurodes sont répandues et actives dans une zone. En Arizona et en Californie, les aleurodes sont les plus répandues de la fin du printemps au début de l'automne. Au Texas et dans la région nord de Coahuila au Mexique, les aleurodes sont les plus répandues en été et en automne, tandis qu'à Sonora au Mexique, elles sont plus fréquentes en hiver et au printemps. La maladie est la plus problématique dans les régions où les cucurbitacées sont cultivées toute l'année. L'incidence des maladies est généralement faible dans les cultures plantées tôt dans la saison, mais augmente à mesure que la saison avance. 1

LA GESTION

La résistance de l'hôte au SLCV a été identifiée chez le concombre, le melon, la courge et pour certaines souches du virus dans la pastèque. Cette résistance n'a pas été largement intégrée dans les variétés commerciales. 1 Cependant, des variétés de courgettes présentant des niveaux intermédiaires de résistance au SLCV sont disponibles.

Planter des plants plutôt que des semis directs entraîne généralement des pertes de rendement plus faibles, car les plantes ont tendance à être plus âgées au moment de l'infection. 3 Les producteurs ne devraient planter que des greffes sans virus et sans aleurode, et les greffes produites localement sont généralement préférées. 1,2 Éviter de planter de nouvelles cultures à proximité ou sous le vent de champs établis de cultures de cucurbitacées présentant des symptômes de courbure des feuilles de courge ou infestées de mouches blanches. Le contrôle des mauvaises herbes cucurbitacées à l'intérieur et autour de la culture éliminera les hôtes réservoirs du SLCV et des aleurodes.

Les aleurodes peuvent également être éliminées ou exclues par des méthodes chimiques et physiques. Des insecticides systémiques peuvent être appliqués sur les semis au moment ou avant le repiquage. Des insecticides peuvent également être appliqués pendant la saison de croissance pour aider à maintenir les populations d'aleurodes à un faible niveau. 1 Les insecticides sont bénéfiques pour lutter contre la mouche blanche, cependant, une approche globale du programme de lutte intégrée contre les ravageurs (IPM) doit être mise en œuvre pour obtenir une lutte optimale contre les aleurodes avec un minimum de dommages aux populations d'insectes utiles. Des couvertures de rangées et des paillis réfléchissants peuvent être utilisés pour protéger les plantes contre les aleurodes au début de la saison. Les couvertures de rangées doivent être enlevées lorsque les plantes commencent à fleurir pour permettre la pollinisation par les insectes (abeilles). Les paillis réfléchissants ne sont efficaces que jusqu'à ce que les vignes commencent à couler et couvrent la surface du paillis.

Le fait d'enlever (épurer) les semis présentant des symptômes d'infection par le SLCV dans les 30 jours suivant le repiquage ou l'ensemencement direct peut réduire la propagation du virus au sein de la plantation. Détruire la récolte rapidement après la récolte finale éliminera également une source de virus et d'aleurodes pour les autres cultures de cucurbitacées de la région. L'établissement d'une période sans cucurbitacées à l'échelle de la zone de deux à trois mois peut aider à réduire la quantité d'inoculum viral dans la région et à réduire les populations d'aleurodes. Le virus peut rester viable dans le vecteur d'aleurode jusqu'à trois semaines en l'absence de plantes hôtes sensibles. 1,3

SOURCES

1 Provvidenti, R., Brown, J. K., et Gilbertson, R. L. 2017. Squash Leaf Curl. Pages 113-115 dans: Compendium of Cucurbit Diseases and Pests. A. Keinath, W. Wintermantel et T. Zitter, éds. Société américaine de phytopathologie, St. Paul, MN.
2 CABI. 2018. Virus de la courbure des feuilles de courge. Fiche technique CABI 15038. https://www.cabi.org/isc/datasheet/15038.
3 Virus de la courbure des feuilles de courge. Texas A&M, Aggi Horticulture Network. https: // aggie horticulture.tamu.edu/vegetable/watermelon/foliar-diseases/squash-leaf-curl-virus/. Sites Web vérifiés 30/01/2019

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Pour plus d'informations agronomiques, veuillez contacter votre représentant semencier local.

Les performances peuvent varier d'un endroit à l'autre et d'une année à l'autre, car les conditions locales de croissance, de sol et de temps peuvent varier. Les producteurs devraient évaluer les données de plusieurs endroits et années chaque fois que possible et devraient tenir compte des impacts de ces conditions sur les champs du producteur. Les recommandations de cet article sont basées sur des informations obtenues auprès des sources citées et doivent être utilisées comme référence rapide pour obtenir des informations sur les maladies de la courge. Le contenu de cet article ne doit pas se substituer à l'opinion professionnelle d'un producteur, d'un cultivateur, d'un agronome, d'un pathologiste et d'un professionnel similaire traitant de cette culture spécifique.

SEMINIS VEGETABLE SEEDS, INC. NE GARANTIT PAS L'EXACTITUDE DES INFORMATIONS OU CONSEILS TECHNIQUES FOURNIS DANS LES PRÉSENTES ET DÉCLINE TOUTE RESPONSABILITÉ POUR TOUTE RÉCLAMATION IMPLIQUANT DE TELS RENSEIGNEMENTS OU CONSEILS. 180626095946 020619DME

Seminis® est une marque déposée de Bayer Group. Tous les autres marques appartiennent à leurs propriétaires respectifs.


Haricot, tous (Phaseolus vulgaris) -Top bouclé

Cause Le virus de la cicadelle de la betterave (BCTV) est transmis par la cicadelle de la betterave. Les autres plantes hôtes comprennent la betterave à sucre, la pastèque, la tomate, les fleurs annuelles et la cucurbitacée. La maladie est cyclique mais se produit fréquemment dans le bassin du Columbia, dans le sud de l'Idaho et dans le centre de l'Oregon. Le virus hiverne chez des hôtes sauvages vivaces ou annuels hivernaux et n'est pas transmis par les graines.

Symptômes Les symptômes varient largement en fonction de la sensibilité variétale, du stade de croissance de l'hôte, de la température et de la souche virale. Le symptôme prédominant est le retard de croissance. Sur les jeunes plantes, les feuilles trifoliolées se froncent et s'enroulent. Le jaunissement général et la mort suivent. Les plantes plus âgées affectées deviennent jaunies, naines et groupées, et les gousses sont rabougries. Les symptômes supérieurs de la betterave bouclée du curling des feuilles et de la chlorose peuvent être confondus avec des symptômes similaires causés par une infection par le virus de la mosaïque jaune du haricot (BYMV). Cependant, le recourbement des feuilles et les ventouses dus à une infection par le BCTV affectent généralement les jeunes feuilles plus sévèrement BYMV affecte plus sévèrement les feuilles plus âgées. Toutes les feuilles deviennent plus épaisses que la normale et, étant très cassantes, se cassent facilement au niveau de la tige. Les plantes infectées produisent peu ou pas de gousses.

Lutte culturale Utiliser des variétés résistantes. En général, les variétés des classes de marché pinto, rose et petit rouge sont résistantes. Les variétés Navy, Black et Great Northern vont de modérément résistantes à modérément sensibles.

Les variétés résistantes de haricots mange-tout comprennent Canyon, Yakima, Idaho Bountiful, Idachief, Idelite et Wondergreen.

Les variétés résistantes aux reins rouges comprennent le Kamaikin et le Kardinal Light. Deux variétés de canneberges résistantes sont Cardinal et UI 50.

Consultez les descriptions de variétés spécifiques pour être certain de leur réaction à la maladie.


Gestion du virus de la courbure des feuilles jaunes de la tomate pour les propriétaires

Par: G. Simone, Université de Floride, IFAS

Récemment, il y a eu beaucoup de publicité concernant le dernier problème de ravageur importé de l'agriculture de Floride - virus de la courbure des feuilles jaunes de la tomate (TYLCV). Cette maladie est probablement entrée en Floride au printemps dernier en provenance des Caraïbes sous la forme de plantes infectées, de plantes hébergeant des aleurodes infectieuses ou plus directement par des aleurodes porteuses de virus transportées par le vent. Depuis un ou plusieurs sites d'infestation, le vecteur et le virus sont entrés dans des pépinières de production de transplantations et ont ensuite été distribués en Floride aux propriétaires par le biais de plusieurs grands magasins de vente au détail. À l'heure actuelle, ce virus a été trouvé dans des points de vente au détail dans les régions du sud-est, du sud-ouest et du centre-nord de la Floride et a également été expédié par inadvertance hors de l'État.

Il s'agit de l'un des plus d'une douzaine de virus végétaux qui peuvent infecter les tomates à la fois dans le jardin potager et dans les champs de production commerciale en Floride. Contrairement aux autres virus, l'impact du TYLCV peut être assez sévère - éliminant pratiquement la production de fruits lorsque les plantes sont infectées à un âge précoce. Le virus se propage physiquement d'une plante à l'autre par l'aleurode à feuilles argentées. Ces insectes peuvent acquérir ce virus en 15 à 30 minutes pendant une période d'alimentation sur une plante infectée. Ces aleurodes infectieuses peuvent ensuite retenir le virus pendant 10 à 12 jours et l'introduire dans n'importe quel nombre de tomates saines pendant les périodes d'alimentation. Après cette période de 10 à 12 jours, ces aleurodes infectieuses doivent réacquérir ce virus en se nourrissant à nouveau d'une plante infectée. Contrairement à d'autres virus de la tomate courants en Floride, le TYLCV ne survit pas dans le sol, sur des piquets de tomates, du fil de fer ou de la ficelle et ne peut pas être déplacé mécaniquement par des activités courantes telles que le liage de plantes, les drageons ou même la récolte de fruits. Ce virus survit dans d'autres cultures et espèces de mauvaises herbes, mais l'importante gamme d'hôtes de ce virus en Floride est encore inconnue.

Comment diagnostiquez-vous TYLCV?

TYLCV a provoqué une gamme de symptômes qui incluent le jaunissement marginal des feuilles, la formation de ventouses vers le haut ou vers le bas, la réduction de la taille des feuilles, la chute des fleurs et / ou des fruits et le rabougrissement des plantes. La plupart des propriétaires, cependant, ne réalisent pas que tous les symptômes ci-dessus n'existent pas en même temps et, plus important encore, que ces symptômes individuels ne sont pas spécifiques au TYLCV ou même aux maladies virales en général.

Lorsqu'un groupe de plantes a été acheté dans un point de vente au détail et planté dans le jardin, TYLCV peut exister dans une à toutes les plantes. Les premiers symptômes à observer seront un jaunissement marginal des feuilles les plus récentes ou des feuilles avec une légère ventouse. En raison de l'âge des plantes, les symptômes tels que le rabougrissement des plantes et l'avortement des fleurs et des fruits ne seront pas encore évidents. Lorsque les plants de tomates sont achetés auprès de plus d'un fournisseur, les premiers symptômes du TYLCV peuvent être perçus plus facilement par le contraste entre les tomates infectées et non infectées dans le jardin ou entre les parcelles de jardin voisines. À mesure que les plantes infectées vieillissent, les symptômes les plus dramatiques de la coupe des feuilles, de la réduction de la taille des feuilles, de la chute des fleurs et du rabougrissement des plantes peuvent être observés - en particulier lorsque des tomates saines se trouvent dans la même zone à titre de comparaison.

N'oubliez pas que le diagnostic visuel du TYLCV est plus précis lorsque deux ou plusieurs symptômes peuvent être confirmés à partir de la même plante. La définition de TYLCV en se basant uniquement sur un jaunissement marginal des feuilles ou une légère coupe des feuilles peut entraîner des erreurs. Les symptômes uniques ont d'autres causes possibles lorsqu'ils se développent dans la tomate comme suit:

  • Jaunissement des feuilles - le jaunissement marginal des feuilles plus âgées peut être dû à une carence en magnésium, tandis que le jaunissement général des folioles plus anciennes peut refléter une carence en azote. Les nouvelles feuilles avec un jaunissement marginal peuvent être produites par une carence en fer où les plantes poussent dans des sites hautement alcalins ainsi que le lutéovirus, jaune tomate.
  • Courbure des feuilles (vers le haut) - La courbure progressive des feuilles inférieures est très probablement due à la courbure physiologique des feuilles qui résulte d'une interruption sévère de l'approvisionnement en eau dans la plante - en particulier à l'âge de la fructification. Des facteurs tels que la sécheresse ou une taille sévère peuvent déclencher ce trouble. La courbure des feuilles s'exprime d'abord La partie supérieure de la plante (comme le TYLCV) peut également être causée par une alimentation excessive de pucerons sur les surfaces inférieures des feuilles ou par une infection par des virus tels que la mosaïque du concombre, le virus de la mosaïque du tabac et le pseudo-sommet bouclé.
  • Taille réduite des dépliants - de nombreux virus individuels tels que la mosaïque du tabac, la mosaïque du concombre et le faux sommet bouclé ainsi que les combinaisons de virus peuvent produire ce symptôme.
  • Retard de croissance - le pseudo géminivirus à tête frisée et les combinaisons de virus peuvent réduire la vigueur de la plante, provoquant un rabougrissement de la plante.
  • Chute de fleurs - la perte de la première grappe de fleurs se produit souvent à la suite de conditions environnementales défavorables ou de légers déséquilibres dans les niveaux d'humidité du sol. L'avortement prolongé des fleurs est plus révélateur du TYLCV.

La gestion de TYLCV est une stratégie en plusieurs étapes. Les plantes suspectées d'infection au TYLCV doivent être arrachées du jardin et détruites de la manière suivante:

  • les plantes symptomatiques doivent être soigneusement couvertes par un sac en plastique transparent ou noir et attachées à la tige au niveau du sol. Coupez la plante sous le sac et laissez le sac contenant des plantes et des aleurodes sécher à mort sur la surface du sol pendant 1 à 2 jours avant de placer la plante à la poubelle. Ne coupez pas la plante et ne la sortez pas du jardin et ne la jetez pas sur le compost! L'objectif est d'éliminer le réservoir végétal de virus du jardin et de piéger les aleurodes porteuses de virus existantes afin qu'elles ne se dispersent pas sur d'autres tomates.
  • Si les plantes symptomatiques n'ont pas d'aleurodes évidentes sur la surface inférieure des feuilles, ces plantes peuvent être coupées du jardin et enterrées dans le compost.
  • Bien que l'aleurode silverlef se nourrit de plus de 500 plantes, certains de ses hôtes végétaux préférés autres que les tomates comprennent la famille de plantes de courges et de concombres, le gombo, les haricots, les arachides et l'aubergine. Les plantes paysagères préférées comprennent l'hibiscus, le poinsettia, la marguerite Gerbera et de nombreuses plantes à massifs.
  • Inspectez les plantes pour les infestations d'aleurodes deux fois par semaine. Si des aleurodes commencent à apparaître, vaporisez de l'azadirachtine (Neem), de la pyréthrine ou du savon insecticide. Pour un contrôle plus efficace, il est recommandé de faire tourner au moins deux des insecticides ci-dessus à chaque pulvérisation. Suivez attentivement les instructions sur l'étiquette pour connaître les doses, les intervalles de pulvérisation et les précautions. Vaporisez soigneusement le dessous des feuilles.

En raison de la confusion entre les symptômes du TYLCV et ceux causés par d'autres virus ou facteurs environnementaux, certains propriétaires peuvent demander confirmation. La Florida Extension Plant Disease Clinic met actuellement en œuvre une méthode de recherche pour la vérification du TYLCV. Ce service payant devrait être disponible en août 1997. De plus amples informations sur ce service sont disponibles auprès du bureau de vulgarisation de votre comté.