Les collections

Phalaenopsis - Orchidées - Techniques de culture et principales espèces d'orchidée Phalaenopsis

Phalaenopsis - Orchidées - Techniques de culture et principales espèces d'orchidée Phalaenopsis


NOS AMIS ORCHIDÉS

PHALAENOPSIS

Techniques de culture

Pages 1 à 2

CLASSIFICATION BOTANIQUE

Royaume

:

Plantae

Clado

: Angiospermes

Clado

: Monocotylédones

Commande

:

Asperges

Famille

:

Orchidacées

Gentil

:

Phalaenopsis

Espèce

: voir page 2

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES

Phalaenopsis, l'orchidée la plus répandue et la plus connue au monde est originaire des Indes orientales, d'Indonésie, des Philippines et d'Australie.

Son nom vient de la forme papillon de la fleur:phalaena "Papillon" e opsis «Similaire» donné en 1752 par le botaniste C. L. Blume à un spécimen trouvé sur l'île de Java car il lui rappelait les papillons de nuit tropicaux lorsqu'ils décollent. LàPhalenopsis cependant, il avait déjà été découvert plusieurs années plus tôt (en 1600) par G. E. Rumphius qui l'a décrit et dessiné enHerbier Amboinense en lui donnant le nom de Angraecum album majus publié cependant seulement en 1750 environ 50 ans après sa mort.

Phalaenopsis c'est une plante ÉPIPHITE ou lithophyte (c'est-à-dire qu'il pousse également sur les roches), avec une structure MONOPODIAL , car il se développe le long d'un axe avec un seul sommet végétatif.

lePhalenopsis ils ont 2-6 feuilles grande, charnue et coriace d'une couleur verte très intense et dans de nombreuses espèces brillantes, disposées très rapprochées. Ils peuvent atteindre une largeur allant jusqu'à 10 cm et une longueur de 50 cm.

Les feuilles sont essentielles à la vie de la plante car elles sont le seul organe de stockage de l'eau, ne pas posséder de pseudobulbes.

le les racines ils sont très nombreux, grands, ramifiés et avec grâce, ils adhèrent avec ténacité au substrat. En effet, lors de la transplantation d'une orchidée, il faut adopter une série de précautions et faire très attention pour ne pas les abîmer (à ce propos, lire l'article relatif au rempotage).

LES fleurs du Phalaenopsis ils sont portés par des tiges qui peuvent être simples ou ramifiées, fines et rigides et de longueur variable.

Les fleurs sont généralement grandes avec des sépales presque égaux les uns aux autres, très ouverts et plats. Les pétales sont généralement plus gros que les sépales avec une lèvre trilobée avec les lobes latéraux incurvés vers l'intérieur.

TEMPÉRATURE ET VENTILATION

le Phalaenopsis ils aiment la chaleur. Les températures optimales se situent entre 23-24 ° C comme température maximale et 16-17 ° C comme température minimale. Ils peuvent tolérer des températures encore plus élevées, jusqu'à 35 ° C à condition d'avoir un bon ombrage, une excellente humidité et une excellente ventilation.

Si l'orchidée pousse bien dans le coin de la maison où elle est placée, ne vous laissez pas envahir par la tentation de l'emmener à l'extérieur lorsque la saison chaude commence, laissez-la là où elle est.

Ils aiment les environnements aérés mais méfiez-vous des courants d'air qui ne sont pas les bienvenus.

(Pour plus d'informations sur les exigences de température des orchidées, consultez l'article: «Température et ventilation des orchidées»).

LUMIÈRE

Phalaenopsis il a besoin d'une lumière abondante mais pas directe. Parmi les différentes espèces, c'est certainement celle qui a le moins besoin de lumière: environ 10 000 lux avant la floraison et environ 15 000 lux pour la floraison. À la maison, ces conditions peuvent être atteintes en plaçant la plante dans une zone de la maison exposée au sud ou à l'est derrière un rideau pas trop lourd qui filtre les rayons directs du soleil.

La principale cause de la non floraison de cette plante est le manque de lumière.

(Pour plus d'informations sur les besoins en lumière de l'orchidée, consultez l'article: «Besoins en lumière des orchidées»).

ARROSAGE ET HUMIDITÉ

Ils préfèrent avoir des racines constamment humides et il est donc conseillé de les arroser deux fois par semaine en été et une fois par semaine en hiver. Évidemment, les situations varient d'un cas à l'autre. Prenons un exemple: si l'orchidéePhalenopsis il est petit et donc on le trouve dans un petit pot, le substrat aura tendance à se dessécher très rapidement et donc dans ce cas le mouillage doit être plus fréquent qu'une plante qui se trouve dans un grand pot. Un autre exemple est lié au type de substrat: si vous utilisez de l'écorce au lieu de l'osmunda, ou si la plante est cultivée en radeaux, elle arrosera plus fréquemment.

Il est conseillé d'arroser le matin, pour laisser sécher les feuilles le soir et faire attention à ce que l'eau ne stagne pas entre les interstices des feuilles.

Compte tenu du fait que les feuilles sont charnues, elles peuvent résister même à de courtes périodes de sécheresse mais il est nécessaire de ne pas abuser de cette caractéristique car, comme mentionné précédemment, elles n'ont pas d'organes de réserve et il n'est donc pas conseillé de les faire épuiser le réserves contenues dans les feuilles.

Compte tenu du fait que l'environnement optimal pour cette orchidée doit avoir une humidité d'environ 70%, il est nécessaire de s'organiser pour atteindre cet objectif même si pouvoir simuler un coin de la forêt tropicale n'est pas toujours facile. Pour pouvoir s'en approcher, on peut placer le pot qui contient la plante sur une soucoupe (ou autre récipient) dans laquelle est placé de l'argile expansée ou du gravier dans lequel il y aura toujours un peu d'eau. De cette façon, les racines de laPhalenopsis ils n'entreront pas en contact avec l'eau qui s'évapore garantira un microclimat humide. Une autre astuce consiste à pulvériser une fois par jour, le matin, les feuilles avec de l'eau non calcaire, de préférence déminéralisée.

Il est bon, pour la santé de toutes nos plantes, d'équiper les radiateurs d'humidificateurs pour éviter que l'air de la pièce ne devienne trop sec.

On rappelle également qu'un manque d'eau provoque une concentration dans le substrat des éléments nutritionnels que vous avez progressivement administrés, devenant extrêmement nocifs pour la plante.

(Pour plus d'informations sur l'arrosage des orchidées, consultez l'article: "Arrosage et humidité des orchidées").

FERTILISATION

Comme toutes les orchidées puisqu'elles se trouvent majoritairement sur une matière inerte, les éléments nutritionnels doivent être fertilisés. LàPhalenopsis il doit être fertilisé tous les 15 jours au printemps, pour favoriser la reprise végétative de la plante en administrant un engrais qui contient une plus grande quantité d'azote (N) et qui utilise la formule 30:10:10 (N: P: K) ce qui signifie: 30 parties d'azote, 10 parties de phosphore (P) et 10 parties de potassium (K).

En automne, pour favoriser l'induction florale, ainsi que le changement de température, il est nécessaire d'administrer un engrais de formule 10:30:20, c'est-à-dire avec une concentration plus élevée de diphosphore et de potassium.

Pendant les autres périodes de l'année, la formule équilibrée 20:20:20 est utilisée.

Les engrais doivent être dissous dans l'eau d'irrigation à raison de 1 gr par litre d'eau. Mouiller bien le substrat avant de procéder à la fertilisation pour éviter une concentration excessive de sel.

(Pour plus d'informations sur la fertilisation des orchidées, vous pouvez consulter l'article: "La fertilisation des orchidées").

TYPE DE SOL ET REPOT

Le rempotage du Phalenopsis elle est normalement réalisée au redémarrage végétatif au printemps, lorsque les nouvelles racines apparaissent, en respectant au maximum l'intégrité de la plante. Jamais pendant la floraison sauf en cas d'urgence grave nécessitant cette intervention.

Avant de rempoter il faut vraiment faire une série d'opérations préliminaires: mouiller soigneusement le substrat pour rendre les racines plus élastiques pour éviter la casse; nettoyer les racines de tout le matériel attaché; enlever les racines mortes ou gravement endommagées à l'aide de lames tranchantes (pour éviter l'effilochage des tissus), soigneusement nettoyées et désinfectées avec de l'alcool ou de l'eau de Javel (pour éviter la transmission d'éventuels parasites). Procédez avec beaucoup de prudence et essayez de déranger le moins possible les racines. Chaque coupe doit ensuite être traitée avec des poudres fongicides à large spectre disponibles chez un bon pépiniériste.

En tant que type de sol vous pouvez utiliser soit une terre prête à l'emploi pour orchidées facilement disponible chez un bon pépiniériste, soit utiliser un exemple d'écorce (ou de sphaigne ou de feuilles de hêtre) mélangée à du polystyrène auquel vous pouvez ajouter de la perlite ou du caoutchouc mousse qui sont utilisés pour maintenir l'humidité. Quel que soit le substrat que vous utilisez, il est essentiel d'assurer un bon drainage (les plus gros morceaux doivent être placés au fond du pot). Il n'aime pas la stagnation de l'eau, il convient donc que le substrat et le pot puissent favoriser le drainage rapide de l'eau d'arrosage donc assurez-vous que le récipient que vous avez choisi possède un nombre suffisant de trous de drainage (sinon équipez-vous des outils adaptés pour les augmenter).

Après que l'orchidée est rempotée laissez-le à l'abri de la lumière directe du soleil, des changements brusques de température et ne pas arroser pendant environ sept jours pour permettre aux parties coupées de guérir. Après cette période, arrosez très progressivement. Lorsque vous réalisez que l'activité racinaire est revenue à sa pleine capacité, recommencez à alimenter l'engrais.

Pour quel souci type de conteneur Je recommande qu'il soit en plastique transparent. Cette affirmation est dictée par quelques considérations pratiques: un vase transparent permet de mieux garder la santé des racines sous contrôle; il permet de mieux évaluer le temps d'arrosage et permet également aux racines d'exercer une certaine activité photosynthétique. Quant à la taille du vase, il doit être légèrement plus grand que le précédent.

Avant son utilisation, le récipient doit être lavé et désinfecté avec de l'alcool ou de l'eau de Javel. Il serait également souhaitable que, si vous n'utilisez pas de gants, vos mains soient également bien nettoyées avant de continuer.

(Pour plus d'informations sur les différents types de sols et sur le rempotage des orchidées, vous pouvez consulter l'article: "Type de substrat et rempotage des orchidées").

FLORAISON ET PROPAGATION

le Phalaenopsis, s'ils trouvent les conditions optimales de lumière, d'humidité et de température, ils sont très généreux en floraison donnant de splendides rameaux fleuris et peuvent fleurir même deux à trois fois par an avec des floraisons très persistantes pendant plusieurs semaines.

La floraison de la Phalenopsis il se produit principalement pendant les mois d'hiver, généralement de décembre à avril même s'il n'y a pas de règle générale car ce sont des plantes assez bizarres et font un peu ce qu'elles aiment.

Pour savoir comment se comporter quand les fleurs sont fanées, il existe plusieurs écoles de pensée. Beaucoup recommandent de couper la tige entière, d'autres de couper le deuxième entre-nœud.

Personnellement, je recommande de le laisser à mère nature et de ne pas couper la tige mais de la laisser sécher naturellement. En fait ce sont des orchidées qui ont des comportements qui ne sont pas toujours canoniques. De cette tige de nouvelles branches latérales peuvent surgir, ou elle peut s'épanouir à nouveau comme sur la photo ci-dessus où nous avons une splendide re-floraison, ou keiki (photo ci-dessous) qui n'est rien de plus qu'un nouveau plant de phalenopsis qui, une fois assez grand, peut être détaché de la plante mère et rempoté de manière autonome.


Keiki


Nouveau stelofiorale

Pour stimuler le Phalaenopsis s'épanouir, vous devez leur faire ressentir un léger choc thermique. En effet, une température nocturne constante d'environ 16 ° C pendant une période de deux semaines stimule l'induction florale. Parallèlement au changement de température, administrez également un engrais de formule 10:30:20, c'est-à-dire avec une plus grande quantité de diphosphore et de potassium et assurez-vous que la lumière est un peu moins intense que d'habitude.

Une nouvelle tige de fleur elle est facilement identifiable car la pointe reste légèrement plus tranchante qu'une nouvelle racine. La photo sur le côté est une nouvelle tige de fleur qui grandit.

Regardez cette superbe vidéo maintenant

PARASITES ET MALADIES

Lephalenopsis fait partie des différentes espèces d'orchidées les plus sensibles aux maladies. Il faut donc être particulièrement prudent dans le soin de cette plante. Veuillez vous référer au chapitre: "Maladies et traitements des orchidées".

CURIOSITÉ'

le Phalenopsis ce sont des orchidées dont la floraison est très prolongée dans le temps et les fleurs coupées durent aussi très longtemps (voir l'article: «Pourquoi les orchidées durent longtemps aussi comme fleur coupée»).

LANGUE DES FLEURS ET DES PLANTES

Voir: «Orchidées - Le langage des fleurs et des plantes».

ÉTAT DE LA POPULATION

Dans la liste rouge de l'IUNC 2009.02, nous ne trouvons répertoriées que les espèces Phalaenopsis micholitzii (photo ci-dessous) en tant qu'espèce en danger critique d'extinction dans la nature.


P. micholitzii

C'est une plante que l'on ne trouve que dans les plus grandes îles des Philippines, Luzon et Mindanao, et du fait que les forêts dans lesquelles elles vivent sont dégradées et sans aucune protection de l'état et de leur collection (destinées au commerce local et international) elle est si aveugle et incontrôlée que si aucune mesure n'est prise, cette espèce sera bientôt éteinte.

Pages 1 à 2


Vidéo: Essin vinkit orkidean istutukseen ja lannoitukseen